Illustration de l'article
Édito
par La rédac' Bubble - le 3/12/2021
Partager :
par La rédac' Bubble - le 3/12/2021

Bubble expédie vos albums : Emballage, avec ou sans bulle ?

Livrer des albums revient pour nous à livrer des objets précieux, il faut qu’ils arrivent chez vous dans un état neuf, sans défaut, ET si possible avec le moins d’emballage à jeter. C’est un énorme challenge que nous relevons depuis peu et nous vous dévoilons tous les enjeux, les contraintes que cela représente entre protection et éco-responsabilité des emballages choisis.

Les problèmes que nous avons relevés

  • Les bandes dessinées se rapprochent de l’objet de collection : assez chers, fragiles et parfois rares (les éditions limitées et collectors sont nombreux), il est normal de les bichonner avant que vous les ayez dans vos mains.
  • La richesse et la variété des albums est un challenge : entre une bande dessinée grand format couleur et un manga noir & blanc avec un papier très fin : il y a un monde en terme de qualité (et de prix), mais pas forcément en terme de fragilité. Au contraire, les mangas avec leurs couvertures souples ou les sur-jaquettes sont un vrai casse-tête à emballage pour qu’ils ne s’abîment pas.
  • Les albums ne sont pas réparables, un seul petit choc à n’importe quel moment du processus de fabrication ou de livraison sera visible une fois arrivé chez vous.
  • Les frais d’expédition de retour d’un album (à notre charge, en cas de dommage) sont supérieurs à notre marge de vendeur (environ 35% du prix public), il nous faut donc minimiser le nombre de retours.
  • La variété des commandes : Entre une commande de 600 grammes contenant 1 album, et une commande de 67 kilos pour 84 albums, on ne peut pas travailler de la même façon ! Le poids d’une pile d’albums est tel que les albums à leur base peuvent être endommagés sous leur propre poids. Il nous faut donc travailler au cas par cas.
  • Les emballages des grands ecommerçants ne sont pas adaptés et pas assez solides. On n’emballe pas un album comme on emballe un chargeur de téléphone ou autre article lambda.
  • L’impact environnemental des emballages devient de plus en plus important, nous y consacrons une partie entière dans cet article

Emballage et Conditionnement : les 2 couches nécessaires

L’emballage extérieur : c’est la boîte avec laquelle vos albums seront livrés, c’est la première chose que vous voyez après remise par votre livreur et la plus solide.

Pour l’esthétisme de cet emballage, on le garde “neutre” afin de ne pas donner de mauvaises envies aux voleurs et ne pas en dire trop sur vos commandes à vos voisins.

L’emballage interne : c’est la partie qui maintient vos albums solidement en place et les protège avec du papier bulle, papier kraft ou du polystyrène.

Emballage extérieur

Une taille appropriée pour combattre le suremballage 

D’après cette étude de DS Smith (un fabricant d’emballages et de services de recyclage), les colis expédiés sont en moyenne vides à 25%. Combler ce vide avec des matériaux impactent le poids et l’empreinte écologique. De plus, pour que le contenu ne bouge pas à l’intérieur, le carton doit s’ajuster à la taille des albums. C’est pourquoi nous proposons plusieurs types de carton, adaptés pour chaque type de commande. 

Pour emballer quelques albums de taille standard nous utilisons la plupart du temps des cartons étuis renforcés avec fermetures. On ajoute du papier bulle par rapport à l’image ci-dessous, mais sur le principe c’est ce genre de cartons.

Pour un nombre plus grand d’albums (à partir de 4) ou pour les grands livres ou formats spéciaux (comme certains comics) nous utilisons des cartons plus classiques, des caisses américaines (l’équivalent de vos cartons livre de déménagement que votre dos connait bien 😛).

Emballage interne

Une fois la taille du carton choisie, l’emballage interne à pour rôle de venir, à la fois, protéger les albums mais aussi les caler pour qu’ils ne bougent pas (ou le moins possible) lors des transports. Il faut des matériaux économiques et, si possible, écologiques. Les matériaux principalement utilisés sont le papier bulle, les coussins d’air ou le polystyrène.

Pratique pour les marchandises fragiles, ils ont un inconvénient majeur : ils sont composés de plastique dont la fabrication et les déchets sont polluants. 

Notre choix : le papier bulle en plastique recyclé

Selon nos tests, il s’agit du meilleur matériau de calage et de protection face aux chocs. Afin de protéger au mieux les albums nous avons mis en place des procédures d’emballage rigoureuses pour minimiser les risques de dommages. Pour tous ces emballages nous prenons grand soin d’entourer les albums de papier bulle, voire de papier grosse bulle pour les colis les plus lourds, puis de faire un tour de scotch autour afin d’éviter que les albums ne bougent. 

Nos préparateurs positionnent  les albums au centre du carton pour laisser un espace d’amorti. Vous trouverez peut-être qu’il y a encore beaucoup de papier bulle mais c’est la seule solution, pour le moment, pour prévenir les dommages possibles pendant le transport.

Un sondage réalisé ces derniers mois témoigne des résultats encourageants : 94,4% des personnes interrogées étaient satisfaites de l’état de leurs albums, et nous mettons tout en œuvre pour nous rapprocher des 100%. 

Sur le volume d’emballage et de protection 90.9% d’entre vous estiment que notre ratio emballage Vs environnement est bon. 2.8% trouvent qu’on ne fait pas assez et 6.3% pensent qu’il y en a beaucoup trop ! C’est sûrement que nous sommes sur la bonne voie.

Pour compléter, afin de mieux mesurer la qualité des livraisons, nous allons bientôt intégrer une mesure de la qualité des albums que vous recevez dans votre historique de commande. Cette option sera disponible dans les semaines qui viennent, sur l’application et le site web.

Les emballages contre l’écologie ?  

C’est l’inconvénient des emballages : ils sont indispensables, et pire ils sont fabriqués pour être jetés immédiatement après usage. Heureusement, ils sont la plupart du temps issus de matières recyclées et recyclables. Dans les prochaines années, il est de notre devoir d’évoluer et de continuer à livrer les albums en bon état tout en étant plus respectueux de l’environnement. 

Vous l’avez compris, le curseur est très porté sur la protection plutôt que l’éco-emballage pour le moment et la réduction de notre empreinte carbone reste à optimiser. Nous nous pencherons dès 2022 sur les solutions de protection pour tendre vers le 0 plastique.

Les pistes possibles

Par quoi pourrions-nous remplacer le plastique ? Plus facile à dire qu’à faire !

Il existe des alternatives respectueuses de l’environnement. Il est possible d’intégrer les matériaux suivants dans notre logistique, en étant certain que tout ceci est recyclable :

  • Papier kraft
    Parfait pour caler les produits et les emballer dans le colis
  • Frisure de papier
    Idéal lorsqu’il y a plusieurs produits dans un colis
  • Paper wrap
    Semblable à un isolant pour les produits

Nous allons étudier ces possibilités et surtout les tester.

À vous qui avez testé notre service de commande en ligne, faites nous part de vos retours et de vos idées ! Nous sommes impatients de vous lire ici ou sur les réseaux sociaux.

La prochaine fois nous vous présenterons en détail les coulisses du service client que pilote Carole !

Nicolas & Carole


Photo sous licence libre de Karolina Grabowska sur Pexel

Actualités
Voir tout
Publications similaires
Abonnez-vous à la newsletter !
Le meilleur de l’actualité BD directement dans votre boîte mail