Illustration de l'article
Critiques
par Otxoa Fernandino - le 6/10/2022
Partager :
par Otxoa Fernandino - le 6/10/2022

Fleurs de Pierre : le chef-d’œuvre de Hisashi Sakaguchi enfin de retour

Quand on parle de manga sur la Seconde Guerre mondiale, les noms d’Osamu Tezuka, Keiji Nakazawa ou encore Shigeru Mizuki sont ceux qui nous viennent rapidement à l’esprit. Or, personne ou presque ne parle de Hisashi Sakaguchi et de son chef d’œuvre Fleurs de Pierre, une réédition vient pallier cette injustice.

Au départ, Fleurs de Pierre est un manga seinen publié entre 1983 et 1986 dans le magazine Comic Tom de l’éditeur japonais Ushio Publishing. Il s’agit de la première grosse série du mangaka Hisashi Sakaguchi, ayant travaillé à divers postes (dont celui de storyborder) pour les séries et films d’animation Osamu Tezuka. Un mangaka, qui nous a quitté beaucoup trop tôt, en 1995, alors qu’il n’était âgé que de 49 ans.

Après une adaptation imparfaite (sens de lecture occidental) et inachevée aux éditions Vents d’Ouest à la fin des années 90, Fleurs de Pierre revient en France, cette fois-ci, chez Revival. Avec la promesse d’une publication en 5 tomes, entre octobre 2022 et juin 2025, de la série, ainsi que de la réédition d’Ikkyu, son autre œuvre phare. 

Un Seinen sur la résistance yougoslave

Pour ce  manga qui traite de la Seconde Guerre mondiale, Hisashi Sakaguchi choisit un angle original : l’intrigue de Fleurs de Pierre se déroule en Yougoslavie. On suit Krilo, un jeune garçon, vivant paisiblement à Danas, un petit village de Slovénie. Après la déclaration de guerre des forces de l’Axe contre la Yougoslavie, son village est attaqué par l’armée de Mussolini. Impuissant devant ce massacre, il se retrouve à essayer de retrouver son grand frère Ivan, militant communiste et étudiant à Zagreb. Alors que les Nazis envahissent petit à petit le pays, Krilo se retrouve malgré lui à se rapprocher de personnes voulant faire face à l’envahisseur, à son idéologie abjecte et à ses méthodes moribondes. 

Sakaguchi était lassé des films de guerre sur la Seconde Guerre Mondiale, qui la traitaient toujours du point de vue des Américains ou des Britanniques. Son intérêt s’est donc porté sur la Yougoslavie pour la complexité de ce  pays où coexistent cinq peuples, quatres langues, trois religions et deux alphabets, et les tensions et conflits qui peuvent en découler. Sans oublier la fascination de Sakaguchi pour les Partisans, mouvement de résistance yougoslave. De cette manière, Fleurs de Pierre échappe aussi aux clichés patriotiques, à la limite de la propagande, de ce genre de récit.

Sakaguchi arrive à parler de la dureté et de la complexité de la Seconde Guerre mondiale, le tout de manière détaillé, subtil et poétique. Jamais d’excès et de voyeurisme dans la représentation des exactions des forces de l’Axe et de leur collaborateur. Les débats entre personnages sont également très riches en termes de contextualisation historique et de représentation des tensions idéologiques (non seulement entre la résistance et l’Axe, mais aussi entre les yougoslaves eux-mêmes).  

Le récit est très bien rythmé et n’est pas avare en retournement de situation et de rebondissement. De cette manière, on s’attache ainsi très facilement aux différents protagonistes, car on se plait à suivre leurs évolutions à travers leurs péripéties, et leurs confrontations directes  à la dureté et aux violences de la guerre. 

Une prouesse graphique proche des classiques de l’animation

© Hisashi Sakaguchi, 2021

Avant de se consacrer entièrement à sa carrière de mangaka, Hisashi Sakaguchi travaillait sur des séries et des films d’animation auprès d’Osamu Tezuka.  De ce fait, il n’est pas étonnant que son dessin fasse beaucoup penser à de l’animation, que ce soit en termes de découpage, de narration et de réaction des personnages. Tout y est extrêmement fluide, et nous en fait plein les yeux.

Les jeux d’ombres et de lumières sont impressionnants, en particulier dans les scènes de nuit. Hisashi Sakaguchi dessinait sans l’aide d’assistant, cela rend la prouesse encore plus remarquable sur cette série particulièrement détaillée et documentée. 

Fleurs de Pierre est un récit puissant, qui prouve qu’on peut faire un récit passionnant sur la Seconde Guerre Mondiale avec subtilité et poésie, sans tomber dans le manichéisme et le patriotisme bas du front. L’éditeur  propose cette nouvelle édition en mettant les petits plats dans les grands: édition de luxe, avec une couverture en dur, un grand format pour apprécier pleinement le dessin de Sakaguchi, et pour couronner le tout, de sublimes pages couleurs, montrant un autre talent du mangaka. Notons aussi une introduction très détaillée, par Kenzo Suzuki et Vincent Bernière, pour expliquer au lecteur novice, l’histoire de Hisashi Sakaguchi, de sa carrière dans l’animation et celle de mangaka. 

Fleurs de Pierre est un seinen que l’on pourrait légitimement considérer de classique, tant le récit est maîtrisée, que ce soit en terme de narration (par son traitement de la Seconde Guerre Mondiale, très humaine et sortant des clichés patriotique) que par son style graphique, extrêmement bien maîtrisée et très influencé par son passé d’animateur. Cette nouvelle édition et cette promesse de publier entièrement la série ne peuvent que nous réjouir, car cela permettrait de donner à Hisashi Sakaguchi ses lettres de noblesse.

Fleurs de Pierre, par Hisashi Sakaguchi, Revival (série prévue en cinq tomes, premier tome disponible)

Traduit par Ilan Nguyên


Illustration de couverture et extrait : © Hisashi Sakaguchi, 2021

© Hisashi Sakaguchi, 2021
© Hisashi Sakaguchi, 2021
© Hisashi Sakaguchi, 2021
© Hisashi Sakaguchi, 2021
© Hisashi Sakaguchi, 2021
© Hisashi Sakaguchi, 2021
© Hisashi Sakaguchi, 2021
Actualités
Voir tout
Publications similaires
Abonnez-vous à la newsletter !
Le meilleur de l'actualité BD directement dans votre boîte mail