Illustration de l'article
Critiques
par Lise Famelart - le 16/09/2021
Partager :
par Lise Famelart - le 16/09/2021

L’étrange voyage de R. L. Stevenson, dessiner le portrait d’un voyageur

On l’a vu en 2020 avec Anaïs Nin chez Casterman, se plonger dans l’histoire d’auteurs ou d’autrices célèbres est souvent aussi passionnant que les histoires qu’ils et elles ont écrit. Fabien Grolleau et Jérémie Royer l’ont bien compris et ont décidé de s’attaquer au portrait d’un homme complexe : Robert Louis Stevenson.

Des inquiétantes rue londoniennes avec L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde, aux plages mystérieuses avec L’Île au trésor en passant par les montagnes françaises avec Voyage avec un Âne dans les Cévennes : Robert Louis Stevenson a fait voyager son lectorat au fil de ses romans.

Et la vie de ce drôle de personnage était, elle aussi, faite de voyages et de découvertes. Mais elle était aussi pleine de contrastes. Fabien Grolleau et Jérémie Royer ont décidé d’illustrer ce côté « fourmillant » en démarrant… par la fin ! Ainsi, les premières pages nous racontent l’enterrement de l’écrivain.

Retour en arrière : nous retrouvons Robert Louis Stevenson enfant, à Édimbourg. Le petit garçon a une santé fragile et le médecin craint pour sa vie. Ses parents décident donc de lui faire quitter la ville pour qu’il soit exposé à un air plus sain. Ce sera le début des péripéties d’un homme perpétuellement souffrant, mais toujours en quête de nouveaux horizons.

Raconter l’histoire de ce personnage est donc forcément un défi, et L’étrange voyage de R. L. Stevenson commence d’ailleurs par une sorte d’aveu d’échec par Fabien Grolleau. « Nous avons esquissé notre Stevenson, nous avons forcément échoué« , dit-il.

Peut-être regrette-t-il d’avoir dû passer sous silence certaines périodes de la vie de l’auteur, ou de n’avoir pas pu s’étendre sur certains de ses voyages. Pourtant côté lecteur, on plonge complètement dans cette épopée. Robert Louis Stevenson est un personnage inattendu, surprenant, qui se bat constamment avec ses démons qu’ils soient réels ou fictifs. Le duo d’auteurs a donc fait le choix de raconter sa vie sur différentes temporalités : sa jeunesse et sa vie sur les îles Samoa s’entrecroisent et se répondent, dessinant le portrait d’un homme étonnant, à la fois toujours malade et plein de vitalité.

Bien sûr, décider de raconter une histoire en croisant les temporalités n’est pas sans risque. Et c’est vrai, parfois, on est un peu perdus. Mais grâce à ce choix narratif, Fabien Grolleau et Jérémie Royer ont pu aborder plusieurs épisodes marquant de sa vie : le fameux voyage avec un âne dans les Cévennes, sa course jusqu’aux Etats-Unis pour retrouver sa dulcinée, son enfance à découvrir les phares de la côte avec son père… L’étrange voyage de R. L. Stevenson est finalement une œuvre touchante, une vraie leçon sur la façon dont les gens peuvent grandir et changer, quel que soit leur âge.

L’étrange voyage de R. L. Stevenson de Fabien Grolleau et Jérémie Royer, Dargaud


Visuels © Fabien Grolleau / Jérémie Royer / Dargaud

Actualités
Voir tout
Publications similaires
Abonnez-vous à la newsletter !
Le meilleur de l’actualité BD directement dans votre boîte mail