Illustration de l'article
Critiques
par Elias Toussaint - le 7/12/2021
Partager :
par Elias Toussaint - le 7/12/2021

Robinson à Pékin : des yeux de journaliste et une main d’écrivain

Un récit « tranche de vie » plus qu’instructif, sous forme de témoignage d’une époque lointaine, très peu dépeinte à la première personne.

Lorsqu’Éric Meyer décide en 1987 d’aller travailler en tant que journaliste indépendant en Chine il déclare vouloir “faire découvrir la face cachée de la Terre”. Une menace plane pourtant: cette face cachée risque de le rester pour nous tous… Plein de courage, il se lance seul, abandonné par les médias belges ou français, dans une entreprise qui lui prendra des mois avant d’obtenir l’accréditation nécessaire pour arriver jusqu’en Chine.

Eric Meyer arrive enfin à Pékin, et relate dans ce roman graphique ces années tumultueuses et pleines de contradictions, où la démocratie semble pointer le bout de son nez, mais ne restera qu’un faux espoir. Il va alors raconter l’actualité brûlante qui change la vie d’un peuple, mais aussi du journaliste qui est en train d’assister au scoop de sa vie.

Si depuis l’hexagone un courant de pensée ne dépeint que le bon aspect du socialisme chinois, et est assez clément avec ses méthodes, Meyer, qui vit les événements sur le terrain, s’attarde sur les réalités autoritaristes et aliénantes du gouvernement révolutionnaire chinois. Un aspect d’autant plus important quand le point de vue socialiste de l’auteur est assumé dès l’introduction du récit.

© Éric Meyer face aux répressions de Tian'anmen / Aude Massot
Éric Meyer face aux répressions de Tian’anmen © Éric Meyer / Aude Massot / Urban graphic

“Malheureusement, nous ne nous reverrons jamais, séparés par cette vague tumultueuse, imprévisible de l’Histoire en marche.”

Sa plume de journaliste est ici reconnaissable par son recul et son sens du détail. Les aspects intimes et personnels de son quotidien se mêlent avec brio à l’analyse sociale et informative du récit. Il nous est alors facile de nous imaginer à ses côtés, parcourir ce monde sans libertés, et culturellement si différent du nôtre. 

L’historicité du moment n’éclipse en rien cette narration à la première personne, et avec elle l’éventail d’anecdotes rigolotes qui pourraient faire de cet album un récit de fiction, s’il ne reposait pas autant sur la réalité. Dans cette aventure rocambolesque, des “guerres à l’expulsion”, comme Meyer aime à les appeler, viennent rythmer le récit et menacent de le clore précipitamment lorsque les autorités sont lasses de lui.

Un récit dégageant la même force que cette vidéo bien connue du 5 juin 1989 place Tian’anmen

Graphiquement, l’album exploite à merveille l’espace, en laissant les yeux se reposer tout en gardant une consistance plus que pertinente. Le texte de chaque case étant assez menu, la lecture est fluide et suit la description de l’auteur, qui apporte des éléments de contexte qui répondent au dessin. Meyer fait preuve d’un langage assez soutenu, en phase avec la haute portée du livre, sans pour autant rendre la lecture complexe. 

Nous sommes donc face à un livre réussi d’Eric Meyer et d’Aude Massot, qui dépeignent de manière très vraisemblable et humaine une époque où la Chine semblait s’ouvrir à l’international et à la démocratie, mais qui, comme en témoigne ces dernières décennies, avait un tout autre destin. La récente absence de Xi Jinping à la COP26 n’est qu’une pierre de plus à l’édifice totalitariste et unilatéral chinois que ces deux auteurs, mis en lumière par les éditions Urban graphic, cherchent à étudier.

“À présent, j’écris comme un enragé, avec mes archives et mes souvenirs brûlants.” Éric Meyer

🎙 Une interview en podcast des auteurs à découvrir ici en complément :

Robinson à Pékin – journal d’un reporter en Chine, par Aude Massot et Éric Meyer, Urban graphics


Extraits et image principale © Éric Meyer / Aude Massot / Urban graphic

© Éric Meyer / Aude Massot / Urban graphic
© Éric Meyer / Aude Massot / Urban graphic
© Éric Meyer / Aude Massot / Urban graphic
Actualités
Voir tout
Publications similaires
Abonnez-vous à la newsletter !
Le meilleur de l’actualité BD directement dans votre boîte mail