Illustration de l'article
Édito
par Thomas Mourier - le 15/10/2021
Partager :
par Thomas Mourier - le 15/10/2021

L’actuel Superman, Jon Kent révèle sa bisexualité (et certains s’inquiètent pour son papa Clark)

À l’occasion du Coming Out Day, le scénariste Tom Taylor a révélé une case, où JON KENT embrasse son petit ami Jay Nakamura, qui a enflammé la toile au motif que « Superman serait devenu gay ». Quelques éléments sur LES différentes incarnations de Superman pour comprendre.

La bande dessinée n’est pas encore dans les kiosques (sortie US le 9 novembre) que l’image circule partout depuis quelques jours, une scène clef de Superman : Son ol Kal-El N° 5 écrite par Tom Taylor et dessinée par John Timms où on suit le parcours de l’actuel Superman : Jon Kent, le fils de Clark Kent & Lois Lane. Créé en 2015 par Dan Jurgens, ce personnage évolue depuis quelques années et grandit, Jon est devenu Superman très récemment (voir les publications de Future State qui viennent juste d’arriver en France ce mois-ci) tandis que Clark & Lois vivent des aventures plus cosmiques. 

Jay Nakamura est un étudiant en journalisme, ayant une double identité puisqu’il est secrètement à l’origine de The Truth, un média engagé en ligne (et cache encore un gros secret). Le personnage est une création de Tom Taylor & John Timms, découvert dans Superman : Son ol Kal-El N° 2 et la rencontre de Jon et Jay vient d’aboutir après quelques numéros à une histoire d’amour. 

Le scénariste publie ce tweet à l’occasion du Coming Out Day, célébré tous les 11 octobre aux USA pour rendre hommage à « Marche à Washington pour les droits des gays et lesbiennes » du 1 octobre 1987. 

Au-delà de sa sexualité et de son couple naissant, DC Comics, Tom Taylor & John Timms proposent un héros jeune, de 17 ans qui s’interroge sur le monde, qui s’inquiète de l’état du monde, des changements climatiques aux migrants. Un Superman qui renoue avec des problématiques des origines de son père Kal-El, cet alien échoué sur terre qui cherche à comprendre le monde depuis son statut de réfugié (presque) unique de Krypton. 

Superman père & fils 

Jusque là tout va bien, jusqu’à ce qu’on ouvre les réseaux sociaux où pas mal de messages s’inquiètent de que « Clark trompe Lois avec un homme », que l’on « change la nature de ce personnage » sans savoir qu’il s’agit d’un personnage différent ; et des médias grand public qui entretiennent la confusion en titrant par exemple ici avec Le Figaro que « Superman affichera sa bisexualité dans la prochaine BD »

Un titre destiné à titiller le public du journal puisque l’article précise bien, après, « Dans une bande dessinée qui sortira en novembre, le nouveau Superman, le fils de Clark Kent, va tomber amoureux d’un homme et assumera son “identité” de “bisexuel”, a annoncé lundi 11 octobre l’éditeur DC Comics, filiale de Warner Bros, nouvelle illustration de l’adaptation de la BD américaine à l’évolution des mœurs. »

Une confusion qui attire le clic et les commentaires et qui déroule son tapis rouge aux commentaires homophobes et confusions en tout genre. 

Le plus étrange sont les messages de personnes qui se présentent comme fans et qui demandent à ce qu’on leur rende « leur » Superman.

Mais en bons connaisseurs, ils devraient préciser quel Superman non ? 

Visiblement, pas Jonathan Samuel Kent ou Jon dont il est question ici. Mais pour Superman, pas mal de versions existent depuis sa création en 1938 par Jerry Siegel et Joe Shuster. 

Est-ce qu’il a des lunettes ? Un chapeau ? Une moustache ? 

Superman : True Brit

Les incarnations successives de Superman sont un véritable Qui Est-Ce ?. Parle-t-on du Superman des origines qui ne savait pas voler avant que les Studios Fleischer lui donnent ce pouvoir pour que ça rende mieux à l’écran ? Parle-t-on du Superman invincible jusqu’à ce qu’un producteur du feuilleton radio The Adventures of Superman invente la kryptonite en 1943 pour des raisons de casting ? 

Est-ce que ces puristes parlent du Superman de Frank Miller dans Batman : The Dark Knight Returns où il agit pour le compte du gouvernement américain ? Superman de Kingdom Come, version alternative de Mark Waid & Alex Ross, ou de The New 52 où l’homme d’acier est en couple avec Wonder Woman ? 

On imagine qu’ils n’évoquent pas Superman : Red Son, de Mark Millar, Dave Johnson & Kilian Plunkett, où Kal-El est un héros Soviétique qui se bat contre l’Amérique de Lex Luthor. Ou Superman : True Brit où il est un super-héros britannique sous la plume du Monty Python John Cleese avec Kim Howard Johnson, Mark Farmer & John Byrne. Et surment pas à Ultraman, la version maléfique de Superman sur la Terre 3 et Overman, où Kal-El appartient au parti nazi sur la Terre 10….

Et là il n’est question que de Clark – Kal-El, on pense aussi à Calvin Ellis – Kalel de la Terre 23, de Grant Morrison, où Superman est un Afro-Américain Président des États-Unis. Ou Christopher Kent de la Terre 16 capable de maîtriser l’énergie pour augmenter ses pouvoirs. Et je mets de côté les Superman Bizarro pour gagner du temps. 

Mais alors quel est « leur » Superman ? 

Finalement est-ce que le problème ne serait pas cette sexualité choisie ? La fin d’un monopole hétéronormé ? Et surtout y’a t-il vraiment trop de héros gay ou bi comme on peut le lire ? 

Des super-héros LGBTQI+

Orientations sexuelles et identités de genre, le sigle LGBTQI+ est utilisé pour regrouper plusieurs termes pour qualifier les personnes lesbienne, gay, bisexuelle, trans, queer, Intersexe… le + final indiquant l’évolution permanente et les nombreux termes non précisés plus haut qu’il peut évoquer.

Si vous cherchez des titres en bande dessinée, vous pouvez continuer sur ce dossier, mais là intéressons-nous spécifiquement aux personnages de comics (les versions à l’écran sont parfois bien différentes, mais concentrons-nous déjà sur les bouquins). 

Chez DC comics 

CatWoman de Genevieve Valentine & Garry Brown

Très récemment, en août dernier, l’acolyte de Batman, Tim Drake alias le 3e Robin  a fait son coming-out bisexuel dans une histoire de Meghan Hetrick, Belén Ortega et Alejandro Sànchez.  Et très important, comme pour Jon Kent, il s’agit de la version canonique du personnage et non une version alternative. 

Toujours dans la Bat-Family, Catwoman est présentée comme bisexuelle depuis CatWoman N° 39 par une scène de baiser, par Genevieve Valentine & Garry Brown en 2015, même si le sous-texte de pas mal d’histoires évoquait cette possibilité. 

Batwoman elle avait fait son coming out en 2006 dans The New 52 N° 7 par Geoff Johns, Grant Morrison, Greg Rucka & Mark Waid où elle s’affiche avec Renee Montoya. L’inspectrice Renee Montoya, inventée par Paul Dini et Bruce Timm, a été en couple avec Catwoman puis Batwoman, mais a également eu une relation avec Harvey Dent. 

Enfin Harley Quinn a été confirmée comme bisexuelle par Amanda Conner et Jimmy Palmiotti en 2015 dans une relation avec Poison Ivy. 

Toujours chez DC, on peut citer Wonder Woman dans la période Rebirth où le duo Greg Rucka & Nicola Scott glisse pas mal d’allusions comme quoi ce personnage est bien une héroïne LGBTQI+. 

Ou John Constantine qui l’est en sous-texte depuis longtemps, mais officiellement bisexuel depuis le run de Brian Azzarello au début des années 2000. 

Je ne détaille pas Midnighter et Apollo, car leurs personnages sont à la base des parodies de Batman et Superman même si depuis ils ont une vraie relation.  

Et surtout Alan Scott, le premier Green Lantern qui a révélé son homosexualité et se fiance en 2012 dans The New 52. 

Côté Marvel 

Young Avengers par Allan Heinberg & Jim Cheung

Loki a révélé sa bisexualité en 2014 dans Loki : Agent of Asgard d’Al Ewing & Lee Garbett bien que le personnage se présente comme gender fluid depuis longtemps.  

Mais aussi Iceberg, l’un des mutants les plus puissants a révélé son homosexualité en 2015 dans Uncanny X-Men N° 600, un tournant pour Bobby Drake, l’un des plus vieux X-Men

Toujours chez les mutants Mystique, Raven Darkhölme, a été en couple de manière implicite avec Irene Adler alias Destiny dans les planches d’Uncanny X-Men au cours des années 80 et on même élevées ensemble Malicia (Rogue) devant le premier couple de parents LGBT+.

Sans oublier Vega (Northstar) d’Alpha Flight, les X-Men canadiens, qui épouse Kyle Jinadu dans le premier mariage homosexuel de l’histoire des comics dans Astonishing X-Men N° 51. Vega, Jean-Paul Beaubier de son nom civil, est l’un des premiers personnages Marvel à avoir fait son coming out dans les pages Alpha Flight N° 106 en 1992 (et bien avant tous les personnages cités dans cette liste). 

Et plus récemment, le couple Hulkling & Wiccan, les membres de Young Avengers qui travaillent ensemble comme nouveaux Avengers et qui sont tombés amoureux dans les comics de par Allan Heinberg & Jim Cheung. Teddy Altman et Billy Kaplan ont des pouvoirs et prennent la place des plus grands héros à la suite des événements d’House of M.

En 2018, dans Black Panther : World of Wakanda de Ta-Nehisi Coates & Roxane Gay on découvre l’histoire d’amour d’Ayo et Aneka., deux guerrières de l’ordre des Dora Milaje.

Voilà pour les plus connus, il en existe d’autres, personnages secondaires ou héros plus indés. Il y en a d’autres, n’hésitez pas à mettre vos références en commentaires.  

On pourrait aussi parler des récits hors super-héros comme Strangers In Paradise de Terry Moore qui fait explicitement référence à Superman dans ses planches , mais cet article est déjà beaucoup trop long.

On voit que pour beaucoup c’est assez récent, les éditeurs acceptent plus de diversité à la fois dans les histoires, mais aussi dans les équipes créatives. 

Mais au regard des milliers de personnages présents chaque mois en kiosque et en librairies, ce n’est pas énorme et surtout : ce ne sont pas les héros principaux. Ces personnages, à quelques exceptions, sont en grande partie des personnages ambigus (qui ont été amis ou ennemis des héros) et ont des versions différentes selon les auteurs. 

Ce qui change enfin avec Jon Kent, le nouveau Superman, c’est que c’est un personnage de premier plan, le héros central et iconique. 

Attendons que la publication française arrive chez Urban pour juger sur pièce de la qualité du récit, mais au-delà de la fiction, cette initiative de Tom Taylor & John Timms vient de marquer l’Histoire.

Pour aller plus loin

🆂 Lire le dossier Superman pour trouver des idées sur les différentes incarnations du héros.

🌈 Lire le dossier Les nouveaux héros LGBTQI+ : pistes de lecture


Illustrations © Tom Taylor / John Timms /DC Comics / Warner

Actualités
Voir tout
Publications similaires
Abonnez-vous à la newsletter !
Le meilleur de l’actualité BD directement dans votre boîte mail