Illustration de l'article
Critiques
par Rémi I. - le 24/09/2021
Partager :
par Rémi I. - le 24/09/2021

Les sorcières de la fin du monde, ma sorcière mal-aimée

On croyait que les sorcières avaient disparu de la surface de la Terre, mais il n’en est rien. Elles servent les dirigeants fortunés et influents de ce monde.

Une école a même été créée dans le but d’optimiser leur apprentissage afin qu’elles deviennent les plus puissantes possible. En réalité, ce que l’espèce humaine ne sait pas, c’est que les sorcières ont leur propre but : elles laissent les êtres humains se servir d’elles pour un jour pouvoir se venger d’eux.

Arrive dans cette école Mari, une fille qui ne semble pas avoir de pouvoir particulier. Elle est hâtivement moquée et rejetée par les autres. Seule Alice apprend à la connaître et découvre toute l’étendue de son potentiel magique.

L’influence des débuts d’Harry Potter est assez évidente dans cette histoire : une jeune fille apparemment sans pouvoir est admise dans une école spécialisée, l’ambiance scolaire prédomine, l’apprentissage et les sorts sont au cœur de l’œuvre… mais Kujira arrive tout de même à donner un ton et un enjeu propres à son histoire.

Ce sont principalement ses deux héroïnes et leurs péripéties qui tiennent en haleine : leur relation naissante, leurs secrets, leur passé et leur caractère si différent. Si on ajoute à cela une couche de mystère et une directrice intrigante, on obtient un début de trilogie plaisant.

Les sorcières de la fin du monde de Kujira, Akata
Sortie septembre 2021


Illustration principale : © KUJIRA 2019 / KADOKAWA CORPORATION
Traduction : Claire Olivier

Actualités
Voir tout
Publications similaires
Abonnez-vous à la newsletter !
Le meilleur de l’actualité BD directement dans votre boîte mail