Retour à l'album
-
Avis des lecteurs de l'album:
3.6(18 avis)

Avant cette lecture, mon expérience de Batman se limitait à la trilogie de Nolan. C'est qu'en matière de comics, je préfère plutôt les récits indépendants. Mais ma lecture de Harleen a changé les choses, me donnant l'envie de pousser un peu plus la porte de DC. Alors après avoir également testé un récit mettant en scène Poison Ivy, me voilà ... Je craignais de fait en commençant cette histoire que ma méconnaissance de l'univers limite mon expérience. N'allais-je pas manquer d'informations ? Si vous êtes également dans ce cas, pas de soucis, vous pouvez y aller. Il s'agit d'un récit plus ou moins annexe, et les rares informations dont on pourrait avoir besoin sont reprises dans une préface aussi concise qu'efficace. J'avoue avoir été à la fois surprise et conquise par le Batman que nous présente Ram V. Malenpoint, en proie au doute et à l'anxiété, remettant en question jusqu'à son rôle et son efficacité, je ne m'attendais pas du tout à cela. Mais ce ton introspectif, mettant l'accent sur les pensées et inquiétudes de Batman pendant ces combats m'a vraiment permis de plonger dans le récit, tout comme Harleen me l'avait permis d'ailleurs. C'est donc un Batman à la pâle assurance que l'on retrouve dans ce premier volume, en lutte avec un ennemi aussi ancestral qu'invisible, tapis dans l'ombre et susurrant de bien sombres paroles aux personnes qu'il envoûte sous forme d'une mélodie implicite et sournoise. J'ai également beaucoup apprécié le côté "anthologique" de l'histoire, proposant de revenir aux fondations de Gotham et de son illustre asile. Finalement par cet aspect, ce récit pourrait très bien permettre une première expérience de Gotham city et correspondre tout aussi bien à un lecteur expert ou néophyte, ce que j'apprécie particulièrement. Côté dessin, j'avoue être par contre moins enthousiaste. Si le trait de Rafael Albuquerque est plutôt fin et détaillé, je suis personnellement gênée par l'encrage et le type de colorisation choisi. Conclusion : Un récit digne d'un vieux polar à déguster au coin du feu, mettant en scène un Batman bien plus humain et sensible qu'à l'accoutumée et revenant sur les origines de la ville : peut être finalement le récit qu'il me fallait pour recommencer m'a plongée dans le DC universe.

👍

Un Batman en demi teinte car on sent que l auteur ( Ram V ) cherche à poser de très grosses intrigues avec beaucoup de détails et de nouveaux personnages . Le côté mystique est intéressant mais prends un peu trop de place

👍

🧔Chronique complète : https://www.mtebc.fr/batman-nocturne-ram-v/ 📚Gotham City fait face à de nouvelles épreuves . Entre l'arrivée des Orgham, une famille liée à Arkham, et un retour des troupes de Talia dans la cité, le chevalier noir n'est pas aux mieux de sa forme. Bruce Wayne le sent au plus profond de son âme mais n'arrive pas à donner un sens à ce mal qui le ronge intérieurement. De son côté, James Gordon est aussi de retour en ville. Tout juste retraité, il a du mal à se faire à cette nouvelle vie et cherche un moyen de se rendre utile. Ainsi, il accepte d'enquêter sur une étrange disparition au sein de la prison désaffectée d'Arkham. 🖊Batman Nocturne de Ram V propose un run porté par une ambiance suffocante et explosive, parfaitement exécutée par Rafael Alburquerque puis Ivan Reis. Derrière cette histoire d'héritage familial se cache un récit psychologique intense qui explore la peur intérieure dans tous ces aspects. Batman fait face à ce qu'il a toujours inspiré et en devient une proie alors qu'Harvey Dent lutte contre ses propres démons en s'imposant un rôle qu'il n'arrive pas à tenir. En complément, Simon Spurrier emmène James Gordon dans les bas-fonds d'Arkham pour une sombre histoire de disparition l'amenant à se frotter à des secrets enfouis depuis toujours dans les murs de la prison. Parfaitement mise en image par Dani, l'ambiance étouffante nous prend à la gorge tout en nous plongeant dans les méandres d'une ville en perdition. 📚Gotham City fait face à de nouvelles épreuves . Entre l'arrivée des Orgham, une famille liée à Arkham, et un retour des troupes de Talia dans la cité, le chevalier noir n'est pas aux mieux de sa forme. Bruce Wayne le sent au plus profond de son âme mais n'arrive pas à donner un sens à ce mal qui le ronge intérieurement.De son côté, James Gordon est aussi de retour en ville. Tout juste retraité, il a du mal à se faire à cette nouvelle vie et cherche un moyen de se rendre utile. Ainsi, il accepte d'enquêter sur une étrange disparition au sein de la prison désaffectée d'Arkham. 🖊Batman Nocturne de Ram V propose un run porté par une ambiance suffocante et explosive, parfaitement exécutée par Rafael Alburquerque puis Ivan Reis. Derrière cette histoire d'héritage familial se cache un récit psychologique intense qui explore la peur intérieure dans tous ces aspects. Batman fait face à ce qu'il a toujours inspiré et en devient une proie alors qu'Harvey Dent lutte contre ses propres démons en s'imposant un rôle qu'il n'arrive pas à tenir. En complément, Simon Spurrier emmène James Gordon dans les bas-fonds d'Arkham pour une sombre histoire de disparition l'amenant à se frotter à des secrets enfouis depuis toujours dans les murs de la prison. Parfaitement mise en image par Dani, l'ambiance étouffante nous prend à la gorge tout en nous plongeant dans les méandres d'une ville en perdition.

👍
Profil de Eltralu
10 nov. 2023
9791026826491

Début du run de ram V qui introduit une nouvelle menace venue du passé , les Orgham. Je vais commencer par le point noir de ce tome : on est sur une introduction de run ; ram V met en place les pions qu’il va utiliser et donc à la fin du tome , on a vu des personnages des mystères, on a plein de questions mais peu de réponses. Pour le reste , et bien au scénario on a RamV donc l’écriture est magnifique et pleine de musique et de rythme , la fable racontée par Talia au milieu nous rappelle les grandes heures du Sandman de Neil Gaiman. Le dessin d’Albuquerque est comme toujours magnifique et colle à merveille à l’univers du Dark Knight. On retrouve une gotham plus gothique et sombre que jamais (notamment pour ceux qui avaient détesté la ville cyber punk / futuriste de Tynion) Les couvertures de Cagle sont toutes incroyables 🥰 Le run en est a l’épisode 1072 aux Usa donc on va avoir un vrai récit sur un nombre conséquent d’épisodes ce qui explique le côté introductif. Au global une lecture qui m’aura satisfait (sauf les Back-ups situés en milieu de tome et écrits par Spurrier que j’ai trouvé trop verbeux et peu intéressants , peut-être parce que j’ai pas suivi les aventures de Gordon sans Joker Infinite) J’attend la suite pour avoir un vrai avis sur ce run 🙂

👍
Profil de JonaJohnJo
achat vérifié
07 nov. 2023
9791026826491

Enfin un Batman plus sombre mais aussi plus humain, rempli de doutes et de faiblesses. Sans être remarquable, cette ambiance oscillant entre le gothique et le fantastique, est agréablement rafraîchissante après le style Blockbuster de ses dernières années.

👍
Profil de Elie
02 févr. 2024
9791026826491

Profil de Jab
13 janv. 2024
9791026826491

Profil de kaeso
27 oct. 2023
9791026826491

Profil de Fred
01 oct. 2023
9791026826491