Illustration de l'article
Critiques
par Rémi I. - le 25/10/2021
Partager :
par Rémi I. - le 25/10/2021

Infidel : horreur sociale

Tournant souvent autour de clichés ou manquant de profondeur, l’horreur est cantonnée au récit de genre, mais ce one-shot prouve qu’il est possible de le pousser plus loin !

Jeune musulmane, Aisha emménage dans un nouvel appartement, subit le racisme au quotidien et n’arrête plus de faire cauchemar sur cauchemar. Des créatures haineuses la hantent chaque jour. Elle les voit de plus en plus souvent et semble même les apercevoir en pleine journée.

Avec ce one-shot, les auteurs revisitent les codes du genre en donnant vie à une histoire sociale ancrée dans un schéma ordinairement éculé, celui de la maison hantée. Détournant les attentes, ils se servent du rythme et des procédés horrifiques pour dénoncer l’islamophobie et la xénophobie ordinaire.

La réussite de ce comics passe assurément par le scénario et le propos de Pornsak Pichetshote, mais également par son dessin. Le graphisme élaboré d’Aaron Campbell expose des personnages principaux tout à fait réalistes qui tranchent avec les monstres et leur esthétique terrifiante à la colorisation fantasmagorique de José Villarrubia.

En raison de son ambiance parfaitement réussie, montant en puissance progressivement, alliée à son discours politique, Infidel est un récit d’horreur sociale effroyablement efficace et terriblement actuel.

Infidel de Pornsak Pichetshote, Aaron Campbell & José Villarrubia, Urban comics
Sortie octobre 2021


Illustration principale : © Pornsak Pichetshote / Aaron Campbell / José Villarrubia / Urban comics
Traduction : Julien Di Giacomo

© Pornsak Pichetshote / Aaron Campbell / José Villarrubia / Urban comics
© Pornsak Pichetshote / Aaron Campbell / José Villarrubia / Urban comics
© Pornsak Pichetshote / Aaron Campbell / José Villarrubia / Urban comics
Actualités
Voir tout
Publications similaires
Abonnez-vous à la newsletter !
Le meilleur de l’actualité BD directement dans votre boîte mail