Illustration de l'article
Critiques
par Thierry Soulard - le 19/11/2021
Partager :
par Thierry Soulard - le 19/11/2021

Lanfeust de Troy: on recommence (presque) au début

Avec « La forêt noiseuse », Lanfeust de Troy s’offre un T9, plus de 20 ans après le T8…

Ou, selon comment on le lit, un nouveau T1, qui ouvre une nouvelle ère. En réexpliquant tout, ce nouvel opus peut sans problème servir de porte d’entrée dans l’univers de Lanfeust.

Lanfeust de Troy, pour ceux qui l’ignorerait, reste l’un des plus gros succès de fantasy à la française du tournant des années 2000.

La formule, très efficace, a su séduire un large public. Les aventures de Lanfeust mélangent aventure et humour, personnages joyeusement brutaux et idiots et créatures diablement sexy.

Le tout dans un monde au système de magie simple mais original : sur Troy, tout le monde à un pouvoir magique, et un seul, qui peut être extrêmement utile comme totalement ridicule.

L’énorme succès des 8 tomes du cycle originel ont permis au scénariste Christophe Arleston de devenir un poids lourd de la bande dessinée.

Et ils ont lancé une licence qui s’est ensuite déclinée en de multiples séries.

70 albums dans le monde de Troy

Les aventures de Lanfeust, d’abord, en 3 grands volets, scénarisées par Christophe Arleston et dessinées par Didier Tarquin:

  • Lanfeust de Troy (8 tomes, 9 maintenant) est donc le cycle originel
  • Lanfeust des étoiles, autre cycle de 8 tomes qui se passe juste après, transformait la saga fantasy en space opéra de fantasy, et reprenait la même formule magique
  • Et enfin Lanfeust Odyssey, dans lequel Lanfeust et son ami Hébus le troll revenaient sur Troy pour vivre d’abord des aventures indépendantes, puis une nouvelle saga (10 tomes)

Et les spin-off dans le monde de Troy, scénarisés le plus souvent par Arleston et dessinés par différents dessinateurs, parfois très connus (Olivier Vatine, Jean-Louis Mourier, Didier Tarquin, Ciro Tota, Nicolas Keramidas, Didier Cassegrain, Melanÿn, Dany…):

  • Cixy de Troy, 3 tomes qui racontent les aventures de Cixi s’insérant entre les T5 et 6 de Lanfeust de Troy
  • Trolls de Troy, spin-off se passant quelques centaines d’années avant Lanfeust, et privilégiant l’humour, qui a connu un grand succès et dont de nouveaux albums sortent régulièrement (25 tomes actuellement)
  • Les conquérants de Troy, autre spin-off en cours qui compte à ce jour 4 tomes
  • Les légendes de Troy, des aventures indépendantes d’autres personnages dans le monde de Troy (8 tomes, dont trois pour Tykko des sables)
  • Les guerrières de Troy (2 tomes réunis en une intégrale)
  • Et Gnomes de Troy, 4 albums de gags humoristiques racontant l’enfance de Lanfeust en mode “Petit Spirou

Soit, en tout, pas moins de 72 tomes se passant dans le monde de Troy ; et ce sans compter les produits dérivés comme l’encyclopédie anarchique du monde de Troy, les hors-série ou les novélisations ou adaptations en manga de Lanfeust de Troy (Lanfeust Quest).

Largement de quoi intimider les nouveaux lecteurs, qui pourraient se sentir perdus face à cette avalanche d’albums de fantasy. Et même si les spin-off peuvent sans problème être ignorés, les seules aventures de Lanfeust comptaient donc jusqu’à aujourd’hui 26 albums. Un coût d’entrée dans l’univers qui pouvait décourager certains lecteurs.

La forêt noiseuse : un tome pensé pour les nouveaux lecteurs

Pour remédier à cela, Arleston propose avec ce nouveau tome estampillé “Lanfeust de Troy” une nouvelle porte d’entrée dans l’univers.

Car même si la couverture affiche “Tome 9”, La forêt noiseuse peut en fait totalement servir de porte d’entrée dans le monde de Lanfeust : le monde et son système de magie sont réexpliqués, les personnages anciens (Lanfeust et Hébus) présentés de nouveau. Deux nouveaux héros font leur apparition à leurs côtés pour cette aventure.

Les multiples volumes précédents des aventures de Lanfeust ne sont donc pas nécessaires à la compréhension – mais ils ne sont pas non plus spoilés par ce tome, les nouveaux lecteurs pourront donc les découvrir après ce T9 s’ils le souhaitent sans que cela ne soit gênant.

Une forêt noiseuse très drôle

Et que vaut-il, ce T9 de Lanfeust de Troy, alors?

On y retrouve Lanfeust, ancien héros devenu forgeron itinérant, et Hébus le troll, ancien barbare devenu chef bibliothécaire au conservatoire de magie d’Eckmül. Tout deux aux prises avec un mystère : partout sur Troy, la magie se comporte désormais de façon incohérente, et les mages qui en assurent le relais disparaissent.

L’idée de base est excellente, la résolution sera un peu rapide et facile au vu des enjeux (ce tome propose une histoire complète). Mais le parcours entraînera les héros et leurs nouveaux compagnons (Aspette, une apprentie forgeron pour qui Lanfeust est “un genre d’oncle”, et Atastrophe, un étudiant en magie) dans des péripéties plutôt réussie – le passage de la “forêt noiseuse” du titre étant clairement le moment le plus drôle.

Côté dessin, Didier Tarquin est très en forme, et retrouve sans doute avec plaisir cet univers et ces personnages.

Au final, ce T9 de Lanfeust de Troy renoue plus ou moins avec sa “formule magique” de base (même si les filles sont bien plus habillées et moins lascives que dans les tomes précédents), pour le plus grand bonheur des fans de la première heure, tout en ouvrant la porte aux nouveaux qui souhaiteraient découvrir cet univers foisonnant. Et si l’album n’est pas parfait, il promet néanmoins un bon moment de détente. Et pose les bases pour de nouvelles aventures du forgeron le plus épique de tout l’univers.


Lanfeust de Troy T9: la forêt noiseuse, d’Arleston et Didier Tarquin, Soleil


Images © Editions Soleil, 2021 – Arleston, Tarquin

Actualités
Voir tout
Publications similaires
Abonnez-vous à la newsletter !
Le meilleur de l’actualité BD directement dans votre boîte mail