Illustration de l'article
Critiques
par Lise Famelart - le 21/01/2022
Partager :
par Lise Famelart - le 21/01/2022

Ours, quand un chien guide d’aveugle perd la vue

Que se passe-t-il quand un chien guide d’aveugle devient aveugle à son tour ? C’est l’histoire racontée par Ben Queen et Joe Todd-Stanton dans Ours, une jolie BD jeunesse parue chez Kinaye. L’album a été nommé en novembre dans la sélection jeunesse 8-12 ans du festival d’Angoulême, et a reçu le prix jeunesse ACBD.

Ours est un jeune chien mi-labrador mi-golden retriever, qui a grandi dans une famille de chiens policiers. Mais le destin en a décidé autrement pour lui : doux, obéissant et attentionné, il a été sélectionné pour devenir chien guide d’aveugles. C’est ainsi qu’Ours a fait la rencontre de Patrick, un humain devenu non-voyant suite à un accident. Quand Patrick marche dans la rue avec Ours, il a l’impression de « voler » : le chien lui permet de se déplacer plus vite, sait ignorer les distractions, et même choisir un itinéraire alternatif en cas de problème. Une bénédiction pour le jeune homme, et un coup de pouce dans son travail de réparateur de distributeurs. Mais ce bel équilibre est rompu lorsque le chien réalise qu’il est en train de perdre la vue. Il s’enfuit alors dans la forêt, convaincu d’y trouver des animaux capables de voir autrement…

Ben Queen et Joe Todd-Stanton ont trouvé là une jolie façon de parler non-voyance. En se plaçant du côté du chien, ils attirent l’attention notamment des jeunes lecteurs, et on apprend plein de choses. Le fait que les chiens guides sont éduqués à reconnaître les animaux qu’ils pourraient croiser, à ignorer les humains qui veulent les caresser, mais aussi pourquoi beaucoup de réparateurs de distributeurs sont non-voyants aux Etats-Unis… L’album est didactique sans en faire trop: il ne s’agit pas d’un manuel. Le duo a su doser découvertes et péripéties, et l’histoire monte en puissance au fil des pages. On s’attache à ce duo séparé, et surtout à ce gentil chien complètement perdu. Les dernières pages sont carrément épiques, et il est difficile de ne pas lire l’album d’un coup. Grâce à ses graphismes tout en douceur, l’œuvre est accessible aussi aux jeunes lecteurs. C’est peu surprenant puisque l’artiste Joe Todd-Stanton est un habitué de littérature jeunesse : il est à l’origine de la série La famille Vieillepierre. Rien d’étonnant à ce que Ours soit sélectionné à Angoulême et ait reçu le prix jeunesse ACBD : le duo signe une œuvre à la fois touchante et passionnante, assurément l’une des meilleures sorties des éditions Kinaye.

Ours de Ben Queen et Joe Todd-Stanton, éditions Kinaye

Traduction : Galand Romain


Illustration principale : © Joe Todd-Stanton / Kinaye

© Joe Todd-Stanton / Kinaye
© Joe Todd-Stanton / Kinaye
© Joe Todd-Stanton / Kinaye
Actualités
Voir tout
Publications similaires
Abonnez-vous à la newsletter !
Le meilleur de l’actualité BD directement dans votre boîte mail