Illustration de l'article
Critiques
par Rémi I. - le 11/01/2022
Partager :
par Rémi I. - le 11/01/2022

Sous les galets la plage : Rabaté fait son mai 68

Pascal Rabaté a pour habitude de conter les histoires de petites gens. Il prend cette fois-ci son lectorat à contre-pied en introduisant 3 bourgeois à qui l’avenir semble tout tracé.

Albert, Édouard et Francis sont trois jeunes adultes issus de bonnes familles. C’est leur dernier été avant d’attaquer des études qui les mèneront à des fonctions qui leur étaient prédestinées, suivant un sillage familial sans faille. Mais une personne en particulier va faire basculer leur avenir : Odette. Tous les trois tombent instantanément sous le charme de cette belle jeune femme. Venue partager un instant de frivole liberté sur la plage, elle va les entraîner bien malgré eux dans la délinquance.

Cette couverture et ce titre laissent présager de la douceur, de l’amour, des vacances et de la révolte. Ce ne sera finalement cela qu’en partie, car dans cette BD au dessin particulièrement sensuel, Pascal Rabaté fait son mai 68 à lui. La rencontre de ces jeunes avec cette belle femme de la rue va faire des étincelles. Il y sera question de passion, de cambriolage et de trahison.

L’héritage patriarcal et l’avenir tout tracé auxquels ils étaient tous trois prédestinés n’étaient-ils qu’un carcan familial ou une aubaine ? Chacun y trouvera sa réponse et réagira à sa manière aux événements auxquels ils ont été forcés de participer. Sous un design délicat à la colorisation subtile et raffinée, Pascal Rabaté gratte la surface de ses personnages pour révéler bien des choses et livrer un instantané social.

Sous les galets la plage de Pascal Rabaté, Rue de Sèvres
Sortie novembre 2021


Illustration principale : © Pascal Rabaté / Rue de Sèvres

© Pascal Rabaté / Rue de Sèvres
© Pascal Rabaté / Rue de Sèvres
© Pascal Rabaté / Rue de Sèvres
Actualités
Voir tout
Publications similaires
Abonnez-vous à la newsletter !
Le meilleur de l’actualité BD directement dans votre boîte mail