Illustration de l'article
Critiques
par Lise Famelart - le 23/09/2021
Partager :
par Lise Famelart - le 23/09/2021

Suivez l’histoire de deux anciens djihadistes avec Le jour où j’ai rencontré Ben Laden

Dispersés dans Babylone, nous n’irons pas voir Auschwitz, Si je t’oublie Alexandrie… Avec ses précédentes œuvres, Jérémie Dres a montré qu’il était un auteur de BD explorateur. Et ce constat se confirme avec sa dernière bande dessinée en date publiée chez Delcourt, intitulée Le jour où j’ai rencontré Ben Laden.

Le jour où j'ai rencontré Ben Laden de Jérémie Dres, Delcourt, coll. Encrages

Mourad Benchellali et Nizar Sassi ont deux choses en commun : tous deux ont grandi dans la banlieue lyonnaise, pas la banlieue cossue avec ses petites maisons alignées et ses jolis jardins, mais celle faite de barres d’immeubles, de bitume et dont beaucoup ne préfèrent pas parler. Et tous deux ont décidé, un jour, de partir en Afghanistan pour faire le djihad.

Des années plus tard, alors que les deux hommes sont de retour dans la ville où ils ont grandi, Jérémie Dres est venu à leur rencontre pour raconter leur histoire en BD. Ainsi, au fil des pages, on découvre leur jeunesse à Vénissieux, entre plans foireux, efforts pour s’en sortir et radicalisation. Puis on suit leur périple jusqu’à l’Afghanistan en passant par Londres, plaque tournante du djihad à l’époque. Vient ensuite leur découverte de l’Afghanistan, ce pays qu’on leur avait vendu comme un rêve, et les camps militaires qu’on avait pris soin de passer sous silence…

Jérémie Dres se lance donc dans une nouvelle BD-reportage, sans à priori, avec un œil curieux. Il l’explique en préface, sa volonté de parler de l’histoire de Mourad Benchellali et Nizar Sassi vient de sa découverte d’un podcast, où les deux hommes ont raconté leur histoire. L’auteur a voulu approfondir cette thématique, et rencontrer les principaux intéressés pour en savoir plus.

De fait, Le jour où j’ai rencontré Ben Laden raconte l’histoire des deux anciens djihadistes, mais aussi de l’auteur. Le récit se balade de protagoniste en protagoniste… et ce n’est pas toujours très efficace. Ce va-et-vient a tendance à nous couper dans l’action, surtout quand le récit s’interrompt pour basculer vers l’histoire de Jérémie Dres. C’est le principal défaut de ce livre, car pour le reste on voit que Jérémie Dres est un habitué de la BD reportage.

Le dessin est accessible, jamais surchargé pour laisser de la place au texte. L’œuvre n’est jamais trop bavarde et les ambiances sont travaillées pour nous immerger complètement dans le récit. Le jour où j’ai rencontré Ben Laden est une œuvre captivante, importante… et on attend la suite avec impatience !

Le jour où j’ai rencontré Ben Laden de Jérémie Dres, Delcourt, coll. Encrages


Illustrations : © Jérémie Dres / Delcourt

Le jour où j'ai rencontré Ben Laden de Jérémie Dres, Delcourt, coll. Encrages
Le jour où j'ai rencontré Ben Laden de Jérémie Dres, Delcourt, coll. Encrages
Le jour où j'ai rencontré Ben Laden de Jérémie Dres, Delcourt, coll. Encrages
Actualités
Voir tout
Publications similaires
Abonnez-vous à la newsletter !
Le meilleur de l’actualité BD directement dans votre boîte mail