Illustration de l'article
Édito
par Thomas Mourier - le 24/09/2021
Partager :
par Thomas Mourier - le 24/09/2021

Les super-héros africains à la conquête du monde

Après Black Panther, Ireti ! La prochaine super-héroïne africaine à avoir son propre film sera nigériane. Un premier pas pour les héros du continent africain de Comic Republic. Pas loin, en Afrique du Sud, un jeune artiste signe un numéro de Batman après avoir lancé son héros en auto-édition.

©Comic Republic

Début septembre, une célèbre agence de communication américaine a signé un partenariat avec Comic Republic, une agence qui possède le plus important catalogue de licences de super-héros sur le continent africain. Une opportunité pour les créateurs de se faire connaître aux USA et dans le reste du monde, comme le prouve cet article. 

Pour ce collectif Nigérian entre maison d’édition et agence de communication par la bande dessinée, c’est une première. Leurs héros vont être challengés et proposés sur le marché américain pour des publications papier, adaptations à l’écran ou jeux vidéo. Leur catalogue compte 200 personnages développés depuis 7 ans, et les auteurs cherchent à la fois à développer des héros contemporains tout en les gardant ancrés dans l’histoire et les mythes de cultures africaines. Consulter leur catalogue ici. 

Une super-héroïne nigériane au cinéma 

Dans un article du Hollywood Reporter daté de juin dernier, Comic Republic annonçait la mise en production d’un long-métrage d’animation autour de l’un de leurs personnages phares, Ireti. Une création partie pour présenter la première super-héroïne africaine à avoir son propre film produit aux USA.

Héritière d’un pouvoir ancien, Ireti possède également un bras blindé (façon Soldat de l’Hiver) qu’elle peut invoquer. Quand elle ne s’attaque pas à des bandits ou menaces mystiques, Ireti redevient Bidemi Ogunde une jeune femme, étudiante en archéologie à l’université d’Ibadan au Nigeria. 

Écrit par Michel Balogun et illustré par Stanley Obende & Yusuf Adeleye, les 4 premiers chapitres sont disponibles gratuitement (en anglais) ici. Ireti est également membre des Vanguards (un équivalent des Avengers avec les héros maison), ce qui peut ouvrir la porte à d’autres films à la suite de cette origin story.  

© Loyiso Mkize

« L’étoile » sud-africaine 

Depuis 2009, Loyiso Mkize crée des bandes dessinées et a connu le succès en 2014 avec Kwezi (« étoile » en zoulou) écrit avec Mohale Mashigo. 

Kwezi, c’est un jeune homme qui fait l’apprentissage de ses pouvoirs à Gold City (un miroir de la ville de Johannesburg en Afrique du Sud.) D’ado irresponsable à véritable héros, le succès de Kwezi pioche dans les recettes de Spider-Man ou Invincible pour décrire un jeune homme dépassé par ses nouveaux pouvoirs et qui doit s’accepter et comprendre son époque ou son histoire. La série a connu 15 numéros et s’est terminée en 2021, les auteurs ont publié 5 intégrales, et travaillent maintenant à l’adaptation du personnage en dessin animé. 

Loyiso Mkize est également un peintre qui expose dans de nombreuses galeries, mais ces dernières années, les thèmes et le style très abouti de Loyiso Mkize ont poussé ses comics autoédités jusque sur le bureau des éditeurs de DC Comics qui lui ont confié une première histoire de Batman

L’artiste sud-africain vient de signer un épisode dans BATMAN: URBAN LEGENDS #4 (sorti aux US en juin 2021) écrit par Camrus Johnson.


Illustration principale © Stanley Stanch Obende / Comic Republic

Actualités
Voir tout
Publications similaires
Abonnez-vous à la newsletter !
Le meilleur de l’actualité BD directement dans votre boîte mail