Illustration de l'article
Critiques
par Rémi I. - le 14/09/2021
Partager :
par Rémi I. - le 14/09/2021

Nijigahara holograph, papillons de lumière

Kana continue la publication des ouvrages du mangaka Inio Asano. Après les rééditions de Solanin & Un Monde formidable, voici le tant attendu Nijigahara holograph !

Ce titre ne vous est peut-être pas inconnu, puisque cette toute première histoire longue d’Inio Asano avait été publiée il y a un peu plus de 12 ans chez Panini Manga sous le titre Le champ de l’arc-en-ciel.

Certainement un peu trop tôt avant que le lectorat manga ne s’approprie et apprécie comme il se doit le travail de l’auteur, d’autant plus que c’est une facette différente du mangaka que nous découvrons dans ce long one-shot de 292 pages. Onirisme et mystère parsèment ses pages comme rarement dans sa carrière.

En plus d’être atypique, son histoire se révèle totalement à la relecture, notamment parce que tout n’y est pas parfait (l’auteur débute), mais aussi parce qu’il se lance dans une écriture à la narration risquée.

Ambiguë et oscillant entre thriller temporel et fantastique, le drame d’Inio Asano se reconstitue entre allers-retours dans le temps, croyances et réalité, ce qui le rend parfois difficile à cerner.

On reconnaît le dessin au fort impact visuel du mangaka, son ancrage social et psychologique, les sentiments forts et le désespoir qui traversent son œuvre. De quoi ne pas laisser indifférent.

Nijigahara holograph d’Inio Asano, Kana
Sortie juin 2021


Illustration principale : © NIJIGAHARA HOLOGRAPH / Inio Asano 2006 / Ohta Publishing Co.
Traduction : Thibaud Desbief

Actualités
Voir tout
Publications similaires
Abonnez-vous à la newsletter !
Le meilleur de l’actualité BD directement dans votre boîte mail