Illustration de l'article
Critiques
par Elias Toussaint - le 7/09/2021
Partager :
par Elias Toussaint - le 7/09/2021

Les déboires intersidérants de Taj le survivant

Un rescapé qui subit les blagues de la vie, des poulets brandissant des flingues-laser, un vendeur charlatan qui prétend posséder le Yu Kun Kun… Olivier Supiot et Damien Geffroy s’amusent dans Les déboires intersidérants de Taj le survivant, et c’est très marrant.

Le titre annonce la couleur pour cette BD intergalactique à l’humour sans queue ni tête. L’histoire se compose de courts sketchs indépendants tous plus désopilants et absurdes les uns que les autres. 

L’album démarre avec la présentation de Taj, le seul rescapé d’une espèce extraterrestre persécutée, qui cherche un but à cette vie après avoir tout perdu . Le destin va-t-il le laisser tranquille ? Sûrement pas ! Ce dernier a encore concocté quelques blagues pour lui… à notre grand bonheur !

A l’instar de la plupart des sketchs, la chute nous prend de cours et renforce l’effet comique – et oui vous risquez de lâcher sottement des “maais non” à voix haute – qui ne s’arrête pas au simple sourire. 

Les histoires s’ambiancent dans un univers futuriste, où les protagonistes sont tantôt des humains, tantôt des aliens à l’apparence biscornue. On note cependant chez ces aliens de nombreuses références à la pop culture, avec un tyran à l’apparence de limace obèse et aux yeux cruels. Si vous n’avez pas la ref, revoyez vos classiques

Dans d’autres sketchs, nous sommes transportés dans des mondes parallèles où les poulets créent des sociétés avancées et s’arment de fusils  zirconium, ou encore où dieu n’est autre que le grand Bob Marley. Bref, des scénarios loufoques à souhaits et non censurés qui est parfaitement en phase avec l’humour de Fluide Glacial.

Le dessin nous fait voyager d’une planète à une autre, et rappelle parfois l’univers de Troy de Didier Tarquin et de Jean-Louis Mourier en dépeignant des mondes lointains, à la végétation luxuriante et aux habitants sanguinaires. L’humour morbide n’est pas sans le rappeler également, avec cependant une violence plus suggestive et un côté gore moins approfondi. 

Les déboires intersidérants de Taj le survivant est un condensé d’humour caustique et galactique très facile à aborder, qui saura ravir les adeptes de Fluide Glacial comme le grand public (blagues au-dessus de la ceinture garanties).

Les déboires intersidérants de Taj le survivant, Damien Geffroy et Olivier Supiot, Fluide Glacial

Si vous aussi vous l’avez apprécié, laissez votre sketch préféré en commentaire !


Illustration principale : © Damien Geffroy/ Olivier Supiot / Fluide Glacial

© Damien Geffroy/ Olivier Supiot / Fluide Glacial
© Damien Geffroy/ Olivier Supiot / Fluide Glacial
Actualités
Voir tout
Publications similaires
Abonnez-vous à la newsletter !
Le meilleur de l’actualité BD directement dans votre boîte mail