Illustration de l'article
Critiques
par Lise Famelart - le 13/05/2022
Partager :
par Lise Famelart - le 13/05/2022

Toutes les morts de Laïla Starr, plus qu’une lecture, une expérience

Et si la Mort n’avait plus de travail, que ferait elle de sa journée ? Dans Toutes les morts de Laïla Starr, Ram V et Filipe Andrade imaginent une déesse de la mort à la poursuite du responsable de son chômage, dans une sublime métaphore sur la valeur de la vie…

Aux cieux, tout le monde est en effervescence, comme d’habitude : les dieux et les déesses sont occupés à gérer la vie des humains là en bas, et la Mort est sans nul doute la plus débordée. Pourtant lorsque le chef la convoque dans son bureau ce jour-là, ce n’est pas pour la féliciter mais pour la licencier. En effet, un garçon vient de naître et il va inventer l’immortalité. La Mort est alors envoyée sur terre pour devenir mortelle, et transférée dans le corps d’une certaine Laïla Starr. Elle n’a plus qu’un but, retrouver l’enfant responsable de son licenciement et lui faire la peau. Mais lorsqu’on n’est plus la Mort, tuer un petit bébé devient tout de suite moins anodin…

Toutes les morts de Laïla Starr n’est pas à lire avec un œil cartésien. Les esprits les plus logiques reprocheront au scénario de Ram V ses incohérences. Mais le but de l’œuvre n’est pas de nous raconter une histoire impeccable. C’est une belle métaphore sur la vie, mais aussi sur la mort et sa valeur. Car sans mort, la vie perd de sa saveur, et le parcours de Laïla Starr l’illustrera plutôt bien. Si le but premier de l’héroïne, lorsqu’elle se retrouve sur Terre, est de tuer l’enfant, ses tribulations l’emmèneront bien plus loin, tant physiquement qu’au sein de ses propres réflexions. L’histoire prend comme cadre l’Inde et la bouillonnante Bombay. Le dessinateur Filipe Andrade s’est inspiré des couleurs flamboyantes de cette ville pour son œuvre, et c’est esthétiquement splendide. Ajoutons qu’Urban Comics a choisi de partir sur un format plus grand que ses comics habituels, avec un joli dos rose, permettant au livre de se démarquer et lui conférant une aura un peu mystérieuse. Toutes les morts de Laïla Starr est une expérience à part entière, comme a pu l’être Carbone & Silicium par exemple. Le récit prend une tournure inattendue, et nous amène à nous questionner profondément sur les thématiques qu’il aborde. Une belle réussite.

Toutes les morts de Laïla Starr, par Ram V & Filipe Andrade, Urban Comics

Traduction par Benjamin Rivière


Illustrations : © Ram V, Filipe Andrade / Urban Comics

Actualités
Voir tout
Publications similaires
Abonnez-vous à la newsletter !
Le meilleur de l'actualité BD directement dans votre boîte mail