Illustration de l'article
Critiques
par Rémi I. - le 20/09/2021
Partager :
par Rémi I. - le 20/09/2021

Teenage Renaissance : l’art et la manière

Akata dégaine sa première série issue du célèbre Shonen Jump et surprend ! Ce premier tome (sur 4) annonce de franches rigolades tout en s’évitant le délayage et les redites.

Teenage Renaissance par Yūshin Kuroki, Akata

Le lycée du Louvre est un établissement comme les autres, du moins à quelques exceptions près ! On y trouve David, figure biblique sculptée dans le marbre par Michel-Ange. Il y a aussi Mona Lisa et Vénus, directement sorties des chefs-d’œuvre de Léonard de Vinci et de Sandro Botticelli… mais également le Manneken-Pis (?!).

Si on vous dit Shonen Jump, il est fort probable que vous pensiez à One Piece, Dragon Ball ou Naruto. Mais ce magazine est également à l’origine de titres comme Dr. Slump, Stop !! Hibari-kun ! ou Bobobo-bo Bo-bobo. Héritier de l’humour potache de nombreuses séries du catalogue, Teenage Renaissance se classe aux côtés de celles-ci.

Publié en France (à juste titre) dans la collection WTF ?! d’Akata, ce manga est d’une loufoquerie réjouissante. À la faveur d’un travail de traduction-adaptation vivant et inventif, quiproquos, comique de situation, jeux graphiques, références artistiques et running gags se conjuguent éperdument avec un humour pipi-caca-coquin truculent.

Le premier tome profite d’une formidable dynamique comique. Yūshin Kuroki y cultive une exubérance et une vulgarisation artistique décomplexée en passant de cours de langue italienne en accéléré pour briller insulter en société à la réinterpréation d’œuvres mythiques entre deux douches dorées (si si).

Teenage Renaissance par Yūshin Kuroki, Akata
Sortie septembre 2021


Illustration principale : SHISHUNKI RENAISSANCE! DAVID KUN © 2018 by Yuushin Kuroki / SHUEISHA Inc.
Traduction : Claire Olivier & Anaïs Koechlin

Actualités
Voir tout
Publications similaires
Abonnez-vous à la newsletter !
Le meilleur de l’actualité BD directement dans votre boîte mail