Illustration de l'article
Critiques
par Lise Famelart - le 24/01/2022
Partager :
par Lise Famelart - le 24/01/2022

La Fille de la mer, quand l’amour coule de source

Après son très beau triptyque Le garçon-sorcière, l’autrice américaine Molly Knox Ostertag est de retour chez Kinaye avec un one-shot, La Fille de la mer. Une œuvre typique des bandes dessinées américaine all ages, à la fois engagée, colorée et pleine de douceur.

Morgan est une adolescente gentille mais discrète. Sur la petite île où elle vit, tout le monde se connaît et les rumeurs circulent vite. Malgré son côté solitaire, Morgan a intégré un groupe de copines assez soudé qui rendent sa vie plus douce en attendant la majorité et l’occasion de quitter l’île pour de bon.

Ce plan sans faille est perturbé lorsqu’elle fait la rencontre d’une Selkie… un phoque ayant la capacité de se transformer en jeune femme ! C’est tout de suite le coup de foudre entre ces deux être venant de deux univers complètement différent. Mais que vont dire les gens quand ils vont apprendre que Morgan est amoureuse d’une fille, qui en plus n’est pas vraiment humaine ?

Dans son travail, Molly Knox Osertag parle d’identités, mais aussi des attentes parfois pesantes de la société sur les individus. Dans Le garçon-sorcière, elle imaginait un monde où les hommes étaient obligés de devenir des métamorphes, et les femmes des sorcières. Mais que faire quand on est un homme qui veut devenir une sorcière ? Ou lorsqu’on ne sait pas à quel genre s’identifier ?

Dans La Fille de la mer, les barrières entre Morgan et Keltie sont doubles : Morgan ne sait pas si son entourage va accepter qu’elle sorte avec une fille. Mais surtout, si Keltie reprend son apparence de phoque, elles ne pourront plus se revoir durant sept ans. La Fille de la mer s’intègre parfaitement dans le catalogue de Kinaye : l’album offre aux jeunes lecteurs et lectrices un point de vue différent, tout en restant palpitant et divertissant.

Surtout, on sent que l’autrice a évolué graphiquement depuis Le garçon-sorcière. Même si ce triptyque était plutôt joli, le trait de l’artiste a fait un bon en avant sur ce one-shot, surtout du côté des paysages qui sont bien plus travaillés. Une belle façon de commencer l’année pour Kinaye !

La Fille de la mer de Molly Knox Osertag, Kinaye


Illustration principale : © Molly Knox Ostertag / Kinaye

© Molly Knox Ostertag / Kinaye
© Molly Knox Ostertag / Kinaye
© Molly Knox Ostertag / Kinaye
Actualités
Voir tout
Publications similaires
Abonnez-vous à la newsletter !
Le meilleur de l’actualité BD directement dans votre boîte mail