Illustration de l'article
Critiques
par Rémi I. - le 30/09/2021
Partager :
par Rémi I. - le 30/09/2021

Un été à Tsurumaki, lecture estivale

Sorti quelques jours avant l’été, ce nouveau one-shot de Shin’ya Komatsu fait partie de ces lectures pleines de vie et de fraîcheur qu’il est bon de savourer au soleil.

Après la parution d’un one-shot en couleur fin 2018 (Souvenirs de la mer assoupie), c’est avec un plaisir non dissimulé qu’on retrouve l’esprit conteur de Shin’ya Komatsu. Dans ce one-shot, Mitsuru est un jeune enfant rêveur qui habite dans la ville de Tsurumaki.

Sa grande passion ? Collectionner les vignettes présentes dans les paquets de bonbons. Son don ? Il sait parler aux êtres extraordinaires qui vivent dans les végétaux… et c’est ce qui va changer du tout au tout le programme de ses vacances scolaires. Sa faculté à communiquer avec ces fées va l’amener à découvrir un pan de nature foisonnante caché de la ville. Revenant de cet endroit avec un souvenir a priori anodin, il va dérégler l’équilibre que la nature avait mis des millénaires à trouver.

Shin’ya Komatsu est un auteur rare qui construit une bibliographie en marge des canons du manga mainstream et qu’il est possible de partager avec toute la famille. Allant de rebondissement en rebondissement, le mangaka forme un divertissement rondement mené, avec un véritablement message directement accessible.

Le grand format bienvenu de cet ouvrage fait ressortir les dessins enfantins tout en rondeur qui foisonnent dans des cases qui ne sont pas avares en décors et en détails. Cette tranche de vie fantastique et tendre emplie de poésie, de candeur, d’aventure et d’évasion, est une véritable ode à la nature offrant un dépaysement chaleureux que l’on apprécie comme un enfant.

Un été à Tsurumaki de Shin’ya Komatsu, IMHO
Sortie juin 2021


Illustration principale : © Shin’ya Komatsu, IMHO
Traduction : Aurélien Estager

Actualités
Voir tout
Publications similaires
Abonnez-vous à la newsletter !
Le meilleur de l’actualité BD directement dans votre boîte mail