Illustration de l'article
Actualités
Archive 9ᵉArt
par Sullivan - le 14/07/2014
Partager :
par Sullivan - le 14/07/2014

Édito #17 : 2014, Une rentrée exceptionnelle pour le Manga ?

S'il est de bon ton de profiter des beaux jours tant qu'il est temps, les éditeurs de Mangas nous forcent ces temps-ci à regarder un peu plus loin sur le calendrier. Dégainant chacun avec des cartouches en forme de gros espoirs éditoriaux, les différentes maisons d'édition à jouer le jeu de la rentrée scolaire Nippone ont formé, toutes ensemble, un immense moment pour la BD Japonaise au pays de Molière. Tour d'horizon ce qui nous attend pour la fin d'année 2014, et en Septembre tout particulièrement.

Lorsqu'un mois de rentrée devient un véritable jeu d'échecs pour éditeurs, il est approprié d'avancer sur le plateau d'avantage que de la bleusaille et des pions, qui ont encore tout à prouver. C'est la logique qu'ont bien compris Pika, Glénat et Kana, en publiant respectivement les suites de leurs séries phares, avec Fairy Tail 39 (qui ne faiblit pas à l'aube d'aborder le virage délicat du 40ème volume), Bleach 60 (qui tient bon, malgré tout), Naruto 64 (dont la grande guerre porte bien son nom) et L'Attaque des Titans 9 (déjà un petit carton par chez nous). Seul One Piece manque à l'appel de ce rassemblement des plus grands, Luffy ayant bien le droit de prendre quelques vacances lui aussi.

Pas armé de licences à millions mais fin joueur quand même, Ki-Oon profitera du doux revival Dragon Quest avec le 5ème Tome d'Emblem of Roto, qui n'en finit pas de faire sourire les nostalgiques de Fly et des éditions de papier journal J'ai Lu. C'est également chez l'éditeur d'Übel Blatt qu'on trouvera Blood Parade en septembre, un shônen vampirique qui a tout compris à l'air du temps et aux tendances. Plus intéressant, la lancement de Kid I Luck de Yûkô Osada, un shônen vendu comme une comédie, où un lycéen qui est la terreur de son lycée deviendra humoriste, pour consoler sa meilleure amie d'enfance après une agression dans la rue. Décalé, frais et chouchoué par les lecteurs Japonais.

Et si ce même Kinjiro Yaoi avait croisé Ryûji, meilleur ami du Great Teacher Onizuka ? Ce n'est pas tout à fait ce que propose Pika, qui offre quand même aux fans de GTO une tranche de vie de l'un de ses personnages les plus importants : le motard Ryûji, complice d'un braquage bien malgré lui dans un one-shot qui sent bon la lecture plaisir. GTR, sortie le 17 Septembre.

Toujours du côté des shônens, mais là où les univers s'étendent à perte de vue au fil de combats épiques et de narration impeccable, on trouve déjà le prometteur Zelphy chez Doki-Doki (la critique est encore fraîche), mais l'éditeur double la mise avec la sortie en Octobre d'Husk of Eden, un shônen qui n'est pas sans rappeler l'ogre Shingeki No Kyojin dans sa forme, mais qui promet déjà beaucoup. Quittons enfin les shônens sur un dernier mot : ne manquez pas les débuts d'Area D, la première collaboration de deux excellents artistes, responsables entre autres de The Arms Peddler et du Nouvel Angyo Onshi, rien que ça.

Mais parce que les seinen comptent tout autant que leur pendant adolescent, on retrouvera le maître Urasawa pour une nouvelle leçon de BD avec Billy Bat 12, lui qui n'en finit plus de multiplier les pistes et de mener son intrigue de main de maître. Les amoureux de Boichi, eux, trouveront la suite de Wallman, dont on vous parlait à la fin du Popcast #10.

Évidemment, les shôjo ne sont pas en reste et Septembre sera l'occasion pour les coeurs tendres de débuter Uwagaki, Mangaka & Editor in love, Inu & Neko et, pour les amoureux de chatons trop mignons, Nyanpire, l'OVNI de Kurokawa pour cette rentrée.

Enfin, le reste. Ceux que l'on ne peut pas ranger dans des cases précises en raison de leur provenance ou de leurs thèmes, avec Six Half, une histoire d'aménsie en forme de comédie lyçéene et Loâ, le nouveau "global manga" de Delcourt.

Vous l'aurez compris, Septembre s'accompagne de chèques-lire et de petites économies, et peut-être même d'une nouvelle étagère pour ranger toutes ces séries prometteuses qui débutent. Ajoutées aux classiques que vous dévorez tous les deux/trois mois, celles-ci confirment une chose : le manga est bel et bien en regain de forme, ou au moins d'ambitions éditoriales. Et on ne va pas s'en plaindre.
 



N.B : Pour ceux d'entre vous qui préfèrent l'animation aux bulles et autres gouttières, ne manquez pas la sortie de Kill La Kill et Sword Art Online chez All The Anime, un éditeur dont vous n'avez pas fini d'entendre parler.

Actualités
Voir tout
Publications similaires
Abonnez-vous à la newsletter !
Le meilleur de l’actualité BD directement dans votre boîte mail