Illustration de l'article
Édito
par Thomas Mourier - le 3/09/2021
Partager :
par Thomas Mourier - le 3/09/2021

À travers leurs pages, les disparus sont immortels

Raoul Cauvin, Kentaro Miura, John Paul Leon, Nikita Mandryka, Benoît Sokal, Jean Graton… Et si l’on prenait un peu (plus) de temps pour rendre hommage aux artistes ?

À l’ère des réseaux sociaux, une nouvelle forme de rassemblement à émergé pour les fans, celui autour de l’hommage à un.e auteur.trice. disparu.e.  À chaque nouvelle annonce d’une disparition, on assiste à une cascade de posts, de « RIP » ou d’extraits des œuvres du créateur. 

Un moment paradoxal, à la fois intime (faits de témoignages, de partage de photos ou d’anecdotes), mais aussi viral pour devenir des tendances ou occuper une grande partie de nos fils d’infos. Étrange moment, à la fois triste mais plein d’énergie pour ceux qui partagent leur passion et font vivre sa mémoire. 

À mi-chemin de l’année 2021, je voulais vous proposer une pause dans le flux de la rentrée pour revenir sur les artistes disparus cette année : à la fois une manière de se souvenir et de perpétuer leur mémoire en s’affranchissant de l’injonction du temps, mais aussi pour évoquer ceux moins connus qui n’ont pas fait la Une des quotidiens. 

En tout cas, n’hésitez jamais à dire à vos auteurs préférés (quel que soit le médium) que vous aimez leur travail de leur vivant ! Les réseaux sociaux permettent cela et c’est toujours un moteur incroyable pour un créateur de recevoir un message d’admiration sans contrepartie. 

Raoul Cauvin

(1938 – 19 août 2021)
L’auteur belge est décédé à 82 ans. Connu et adulé par plusieurs générations de lecteurs, il était l’un des concepteurs de gags les plus prolifiques et nous a offert la grande saga des Tuniques bleues avec Louis Salvérius & Willy Lambil.
Lire l’hommage sur Bubble 

Masami Suda

(1943 – 16 août 2021)
Animateur et character-designer, le dessinateur s’est illustré pour avoir animé Ken dans les adaptations d’Hokuto no Ken d’après Tetsuo Hara. Une figure très connue dans le monde de l’animation pour son travail sur Gatchaman, Slam Dunk ou plus récemment ses design pour Yo-Kai Watch. Masami Suda est décédé à l’âge de 77 ans.

Henri Vernes

(1918 – 25 juillet 2021)
L’écrivain belge Charles-Henri Dewisme dit Henri Vernes a marqué les esprits avec son héros Bob Morane, né en 1953 et qui est incarné dans 230 romans de la main de son créateur et repris par d’autres créateurs. Henri Vernes a également décliné son personnage fétiche en bande dessinée illustrée par Dino Attanasio puis d’autres dessinateurs (jusqu’à sa dernière incarnation par Éric Corbeyran, Christophe Bec & Paolo Grella)

Pierre Guitton

(1944 – 20 juillet 2021)
Dessinateur et peintre français, fondateur de la revue underground de bande dessinée Zinc en 1971, il se consacrait à la peinture depuis quelques années. Les éditions Le Chant des Muses avait édité en 2011, un livre sous forme de rétrospective de son travail préfacé par Willem : Et c’est pas fini ! (extrait disponible ici) pour redécouvrir son œuvre. L’éditeur a également republié certaines de ses bandes dessinées, comme Les Contes de Lapin Jaune (initialement publiés dans la revue (à Suivre) chez casterman entre 1985 et 1988). 

Robson Rocha

(1980 – 11 juillet 2021)
L’artiste brésilien qui travaillait depuis une dizaine d’années chez DC Comics est mort à l’âge de 41 ans, après avoir contracté la COVID-19. Les lecteurs le connaissent surtout pour son long passage sur les séries Birds of Prey ou Green Lanterns, mais surtout Aquaman dans une série de 22 N° scénarisés par Kelly Sue DeConnick.

Sanpei Satô

(1929 – 7 juillet 2021)
Nom de plume du mangaka Yukikazu Satō décédé à l’âge de 91 ans, connu au Japon (entre autres) pour sa série Fuji Santaro (non traduite en français) mettant en scène la société japonaise des années 60 et en particulier les employés de bureau. Des strips publiés dans le grand quotidien Asahi Shimbun pendant 26 ans. 

Richard Donner

(1930 – 5 juillet 2021)
Il est le réalisateur de plusieurs générations de geeks : de ses films Superman, avec Christopher Reeve en passant par les Goonies ou L’Arme fatale. Producteur des Contes de la Crypte ou des films X-Men de Bryan Singer, il restera associé toute sa vie à plusieurs imaginaires importants pour les lecteurs de bandes dessinées.
Lire l’hommage sur Comicsblog

Nikita Mandryka

(1940 – 13 juin 2021)
Le créateur est mort à Genève à l’âge de 80 ans. Co-fondateur, avec Claire Bretécher & Gotlib de L’Écho des savanes, il a été de toutes les grandes aventures presse à travers son personnage fétiche, Le Concombre masqué. Il sera tour à tour rédacteur en chef de Charlie Mensuel puis de Pilote où il revient, il publiera dans Métal hurlant, Fluide glacial, (À suivre), Spirou,… Il devient éditeur sous la bannière des Éditions du Fromage. Il publiera ses planches en ligne avant la mode des blogs BD, il sera célébré par ses pairs et la profession en 1994 désigné Grand prix de la ville d’Angoulême et surtout il reprendra sous plusieurs formes son inclassable héros. 
Lire l’hommage sur 9emeArt

Benoît Sokal 

(1954 – 28 mai 2021)
Certains le connaissent pour son héritage incontournable en bande dessinée, d’autre pour son travail de pionnier dans le monde du jeu vidéo : une chose est sûre, Benoit Sokal aura été tout au long de sa vie à la pointe de la modernité, et chaque champ culturel touché par son génie en aura gardé une trace indélébile. Il est décédé ce 28 mai, laissant derrière lui un grand vide et une œuvre protéiforme.
Lire l’hommage sur 9emeArt

Walli

(1952 – 23 mai 2021)
Mort à 69 ans, André Van Der Elst dit Walli était un dessinateur bien connu des lecteurs du Journal Tintin. Parmi ses travaux les plus connus, il reprend dans les années 1980 la série Modeste et Pompon créée par André Franquin en 1955, et collabore avec Bom au scénario. Avec le même scénariste ils proposeront plusieurs séries, Gil SinclairCosmic Connection… et reprendront Chlorophylle, la série de Raymond Macherot.

1989, Berserk de Kentaro Miura, Glénat (couverture française)

Kentaro Miura

(1966 – 6 mai 2021)
Véritable électrochoc, le mangaka Kentarō Miura est mort à 54 ans, des suites d’une dissection aortique aiguë, une maladie rare. L’auteur avait confié dans différentes interviews avoir un peu levé le pied ces dernières années, ralentissant le rythme de production, souhaitant ménager sa santé. L’artiste laisse derrière lui un héritage inachevé, sa série monstre Berserk : un univers vaste et particulièrement détaillé qui ne connaîtra pas de fin.
Lire l’hommage sur Bubble

John Paul Leon

(1972 – 1er mai 2021)
Disparu à 49 ans, il était un dessinateur admiré et rare, luttant contre la maladie  depuis presque une quinzaine d’années. En France, vous avez pu découvrir son somptueux Batman : Créature de la Nuit ou son travail sur Earth X avec Alex Ross.
Lire l’hommage sur Comicsblog

Michel Koeniguer

(1971 – 6 avril 2021) 
Le dessinateur est mort d’un arrêt cardiaque à 49 ans, il venait de publier le second volume de sa série Berlin sera notre tombeau. Le dessinateur s’était spécialisé dans les récits de guerre et a publié une quinzaine d’albums, après une première série ayant pour cadre des familles mafieuses, Bushido.

Joyce Hummel 

(​​1924 – 5 avril 2021)
Disparue à l’âge de 97 ans, Joyce Hummel est la première scénariste de Wonder Woman, alors qu’elle écrivait sous le pseudonyme de Charles Moulton (nom de plume de William Moulton Marston créateur du personnage). Sa participation très importante à l’écriture a été révélée récemment, en 2014 dans un documentaire de Jill Lepore : The Secret History of Wonder Woman. Son travail a depuis été documenté par Mark Evanier et le Smithsonian et salué par toute la profession à travers le prix Bill Finger Award for Excellence in Comic Book Writing en 2018. 
Lire l’hommage sur Comicsblog

Frank Thorne

(1930 – 7 mars 2021)
Grande figure du comics américain, l’artiste nous quitte à 90 ans cette année. Connu pour son goût pour le cosplay (avant qu’il ne soit appelé comme ça), pour ses histoires érotiques, il restera l’un des grands auteurs de la série Red Sonja (dont l’intégrale T1 est disponible en français depuis 2019) Vétéran de l’industrie, il a travaillé pour tous les éditeurs, sur des titres comme Flash Gordon, Tarzan, The Phantom ou Green Hornet avant Red Sonja, son personnage fétiche qu’il réinventera librement avec Ghita of Alizzar à son départ de Marvel. 
Lire l’hommage sur Comicsblog

S Clay Willson

(1941 – 7 février 2021)
L’une des grandes figures de la bande dessinée underground aux côtés de Robert Crumb et Gilbert Shelton, Steve Clay Wilson est parti à l’âge de 79 ans. En France, on connaît surtout ses planches dans Zap Comix rééditées en français il y a peu. Adepte des visions dantesques, des images chargées de détails (et de diablotins comme son personnage récurrent Checkered Demon) il se focalise sur la littérature jeunesse avec une approche très esthétique pour illustrer des contes des frères Grimm ou d’Andersen. Reconnu par ses pairs et célébré pour ses illustrations hallucinées, il s’était écarté de la profession depuis quelques années. 
Lire l’hommage sur Comicsblog

Jean Graton

(1923 – 21 janvier 2021) 
Le créateur de la bande dessinée Michel Vaillant, bien connue des amateurs de sports automobiles, est décédé à l’âge de 97 ans. Né en 1957 dans les pages du périodique Tintin, Michel Vaillant est devenu au fil du temps une des licences mémorables de la bande dessinée franco-belge. On y suit l’histoire d’un des meilleurs pilotes de voiture de course du monde, qui officie pour la marque de son père, Vaillante. Le premier album, Le grand défi, sort en 1959. Si Michel Vaillant a tant marqué le paysage franco-belge, c’est peut-être grâce à la passion de son créateur. Jean Graton assistait aux courses de voitures partout dans le monde, connaissait les pilotes, les chefs d’écurie… il a également officié en tant que dessinateur pour Les Sports, les Belles Histoires de l’Oncle Paul dans Spirou, les couvertures et Histoires Complètes du journal Tintin, Julie Wood
Lire l’hommage sur 9emeArt

Steve Lightle

(1959 – 8 janvier 2021)
Le dessinateur a succombé à une crise cardiaque à l’âge de 61 ans en ce début d’année. Méconnu en France, le dessinateur démarre chez DC comics avec l’un des titres phares des années 1980, la Légion des Super-héros, sur des scénarios de Paul Levitz. Il passera sur la relance de The Doom Patrol avant de partir chez Marvel pour un N° d’X-Factor et réaliser les couvertures des X-Men dont certaines restent parmi les plus iconiques de la série. Des couvertures, il en fera énormément chez Marvel ou DC tout en proposant ses propres créations en direct à ses lecteurs. 
Lire l’hommage sur Comicsblog

Norma

(1946 – 1er janvier 2021)
Norma de son vrai nom Norbert Morandière est mort à l’âge de 74 ans, il était connu des lecteurs de Pif pour sa série Capitaine Apache avec Roger Lécureux au scénario au début des années 1980. Il collabore avec Patrick Cothias, Frank Giroud ou François Corteggiani pour ses séries historiques Les Souvenirs de la pendule, Pieter Hoorn et Saïto. Très prolifique jusqu’aux années 2000, il se fait plus rare et se tourne vers des albums d’inspirations littéraires ou inspiré d’histoires vraies comme son dernier album publié en 2007 : À 18 ans sous les balles au Vercors.

On pense bien sûr aux familles, aux proches de ces artistes et à ceux qui sont partis avant. Dites-nous en commentaires si vous en voyez d’autres, pour n’oublier personne.


Illustration principale © Steve Lightle / Marvel / Disney

Actualités
Voir tout
Publications similaires
Abonnez-vous à la newsletter !
Le meilleur de l’actualité BD directement dans votre boîte mail